Accueil » Les démarches légales à suivre pour une reprogrammation voiture

Les démarches légales à suivre pour une reprogrammation voiture

par Emma
502 vues
reprogrammation voiture

Vous êtes passionnés d’automobiles ? Vous avez envie d’un véhicule plus puissant et plus performant ? Vous êtes néanmoins responsable et vous souhaitez vous engager dans la protection de l’environnement ? La reprogrammation voiture est une alternative intéressante. Il s’agira de revoir les paramètres de votre moteur et de le transformer pour circuler dorénavant avec du biocarburant. C’est une démarche qui peut être complètement légale en France si vous respectez quelques normes.

Les législations en vigueur en France pour ce qui est de la reprogrammation voiture

Afin de vous assurer que votre reprogrammation voiture respecte la législation française, quelques informations sontà assimiler. Voici notamment une liste des lois en vigueur :

  • Les caractéristiques techniques du véhicule : Selon l’article R311-1 du Code de la route, seules les voitures qui ont obtenu une homologation peuvent prétendre à une reprogrammation de moteur. Cette dernière s’obtient auprès de la DREAL sous réserve de présenter quelques documents les concernant : fiches de contrôle technique, preuve d’une prestation professionnelle lors de la reprogrammation, etc.
  • La conformité avec les règles de contrôle technique : Après les modifications, les véhicules doivent passer un contrôle technique afin de vérifier le taux d’émission de gaz ou encore, la performance sur la route. Elles doivent être conformes aux limites autorisées pour vous permettre d’utiliser le véhicule par la suite.

Confier la reprogrammation voiture à un garagiste professionnel

En France, une reprogrammation voiture légale passe indubitablement entre les mains de garagiste professionnel. Cela minimise en effet les risques causés par toutes les modifications. En outre, les experts disposent non seulement des connaissances, mais aussi des équipements nécessaires pour réaliser l’ensemble des travaux. Ce sera le gagelégalde la conformité de votre démarche.

Comme susmentionné, vous aurez besoin de la preuve de l’intervention d’un garagiste dans la prestation pour obtenir une autorisation de la part des autorités. Ce peut être une facture, des certificats, etc.

Qu’en est-il de la garantie constructeur ?

Unereprogrammation voiture peut annuler la garantie constructeur. Tout dépend du fabricant en question. Le mieux reste encore de lui poser directement la question. Cela signifie en effet qu’en cas de panne ou de dysfonctionnement, causé par les modifications qui ont été apportées sur le véhicule, vous devez le réparer par vos propres moyens.

Il se peut toutefois que les fabricants vous permettent de conserver vos garanties constructeurs. Dans ce cas, demandez un contrat par écrit pour servir de preuve. Ce sera plus sûr. Vous aurez ainsi la garantie que le fabricant est d’accord avec le reparamétrage du moteur et que votre modèlede véhiculepourra le supporter.

Changer votre carte grise

La reprogrammation voiture implique des changements dans la puissance et les caractéristiques de celle-ci. Ainsi, vous devez le déclarer aux autorités afin de modifier les informations sur la carte grise. Au lieu d’un véhicule circulant à l’essence, vous en aurez un qui fonctionne avec du E85. La puissance du moteur pourra également être revisitée.

La carte grise est LE papier d’identité de votre voiture. Elle doit présenter les renseignements exacts la concernant.  Heureusement, une demande de remplacement se fait désormais en ligne pour quelques euros. La demande ne prendra pas plus de 30 jours.

Faire des démarches auprès de votre compagnie d’assurance

Un changement de carte grise implique par ailleurs une déclaration en bonne et due forme auprès de votre assureur. En fonction de la formule initiale que vous avez choisie, la reprogrammation voiture peut induire à une modification de vos garanties. Votre conseiller saura mieux vous informer en ce sens.

En toutcas, avant de prendre la route avec votre nouvelle voiture, informez-en votre assureur. Cela vous évitera les quiproquos en cas d’accidents et les imprévus financiers qui ne seront pas couverts.

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies